collage affiche sur carton

1 – Qu’est-ce qu’un « contrecollage »

Le contrecollage permet, comme son nom l’indique, de coller un sujet (photos, posters, affiches) sur un support.

Avantage : le sujet reste à plat et ne gondole pas.

Inconvénient:  le contrecollage est irréversible et définitif .

En encadrement, dès que nous avons recours à un passe-partout, un biseau ou une réhausse cela créer  un espace entre le verre et le sujet donc cela augmente le risque de gondolage surtout pour les sujets de grandes taille.

Selon la nature de l’œuvre, on choisira  d’avoir recours ou non au contre-collage.

On peut contre-coller des affiches, des photos à tirage multiples ou encore des posters.

On ne contre-colle jamais des pièces uniques, des sujets originaux, anciens ou de valeurs (gravures, dessins, photos unique, litho etc…) car cela touche à l’intégrité de l’œuvre.

Pour les pièces uniques, nous réalisons dans notre atelier un doublage sur papier japonais qui lui est réversible. Nous pouvons par la suite par exemple réaliser un contre-collage sur toile puis une tension  sur châssis ( idéal pour les affiches de cinéma anciennes et fragiles).  

Dans la suite de cet article, nous allons vous montrer comment réaliser un contre-collage.

2- Méthodes

Voici les types de support sur lesquels réaliser un contrecollage et leurs différences.

Il existe différent supports pour contrecoller des sujets, le choix se fait en fonction du besoin. Voici les contrecollages les plus courants :

  • le contrecollage sur carton : il est idéal pour les petites et moyennes tailles de document (telle qu’une photo par exemple). Il est fin et reste donc souple. Il est moins onéreux.
  • le contrecollage sur carton plume ou mousse : il est plus épais que le carton mais reste souple aussi.
  • le contre-collage sur dibond : il est idéal pour les grands formats, très rigide et ne se déforme pas mais à un coût plus important.

D’autres solutions moins courantes existent. On pourra aussi utiliser de l’aluminium ( plus fin mais souple) à recoller sur un châssis par exemple; du panexpan adhésif ou polystyrene auto-adhésif (plus épais et avec une rigidité comprise entre le carton et le dibond).

Si vous ne connaissez pas le dibond, voici l’article Wikipedia qui vous en donne une bonne présentation.

3 – Exemple de la technique de contrecollage : contrecoller une affiche

Les différentes étapes :

  • préparation du support : on coupe le support choisi aux dimensions du sujet (ici un poster).
Découpe du support au dimension de l’affiche.

On nettoie ensuite le support et le sujet avec un rouleau anti-statique.

Nettoyage avec un rouleau anti-statique.
  • on décolle une partie du film de protection du panexpan (support recommandé pour les grandes affiches)
Décollage du film de protection
  • puis on encolle les quatre premiers centimètres de l’affiche.
  • ensuite on le passe dans la machine presse (ici un laminateur à froid) et on tourne le rouleau tous les 15 centimètres en décollant le film au fur et à mesure, pour éviter que la poussière  ne se dépose sur la zone autocollante.

Et voilà ! Votre affiche est contrecollée et elle est prête à être encadrée. Elle traversera le temps aussi bien que vous !

Affiche contre-collée

Conclusion

Le contre-collage est une technique efficace et souvent très utile. Il garantit un rendu impeccable dans la longévité.

Affiche contre-collée et encadrée

Il pourra être accroché tel quel. Cependant pour assurer sa pérennité, il sera préférable de compléter le contrecollage avec un cadre aux dimensions standard ou un encadrement sur mesure (avec un verre anti-uv pour protéger les couleurs notamment) comme nous en réalisons dans notre boutique-atelier.

Ainsi il sera pleinement mis en valeur.

N’hésitez pas à me laisser un commentaire si cet article vous à aider. Et à bientôt, sur Encadrement Paris !

En savoir plus sur l'encadrement

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser cesHTML tags et attributs:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>